EQU’ALL gagnant du concours d’Égal à Égal

La campagne EQU’ALL, menée par les étudiant•es en 1re année en communication des organisations et publicité de l’IUT Robert Schuman a remporté le concours d’Égal à Égal lancé par EdVenture Partners et le McCain Institute de Arizona State University. Ce concours invitait les étudiant•es à développer un projet pouvant contribuer à la lutte contre les discriminations, le racisme, l’antisémitisme et l’islamophobie.

Le racisme est pluridimensionnel. S’y attaquer impose de débusquer, dans des réactions spontanées, dans les termes utilisés pour nommer, dans des blagues qui font rire certain•es et d’autres non, dans des façons de saluer ou de détourner le regard, dans une manière de répondre avec un sourire ou du bout des lèvres, dans le ton d’une voix, ce qui fait que certain•es se sentent bienvenu•es dans un groupe, et d’autres non.

Fondant leur réflexion sur l’analyse de nombreuses campagnes menées par diverses organisations, les étudiant•es ont ainsi décidé d’inviter leurs pairs à interroger la façon des stéréotypes peuvent brouiller l’impression laissée par une première rencontre ou une première image. Dans leur campagne intitulée EQU’ALL qui cible les étudiant•es de l’université, et plus généralement les jeunes à Strasbourg, ils et elles ont choisi de s’attaquer au racisme ordinaire et à la parole blessante. Se prêtant pour quelques-un•es à une séance photo réalisée par un photographe ou en empruntant d’autres images, ils et elles ont ainsi conçu une série d’affiches rappelant que tous les jeunes partagent des objectifs et des rêves communs. Ces posters ont été exposés à travers la ville, en particulier sur les campus d’Illkirch et Esplanade de l’Université de Strasbourg et sur les réseaux sociaux.

Plusieurs rencontres ont aussi été organisées par les étudiant•es :

  •  Avec des associations locales engagées dans les luttes contre les discriminations : Ambition Jeunes, La LICRA (Ligue internationale de lutte contre le racisme et l’antisémitisme et le MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) étaient partenaires du projet.
  • Avec Salima Tenfiche, chercheuse et autrice avec Sarah Diffalah, de Beurettes, un fantasme français (Seuil, 2021) à une conversation autour du terme de « beurette » qu’elles analysent comme le véhicule de stéréotypes de plus en plus dégradants pour plusieurs générations de jeunes femmes françaises issues de l’immigration maghrébine.

La campagne sera reprise avec un nouvel affichage dès la rentrée de septembre 2021 sur les campus d’Illkirch et d’Esplanade. L’équipe gagnante a présenté le projet final à l’Ambassade des États‑Unis à Paris le 1er juillet et reçu 2500 dollars (2100 euros) versés à l’établissement d’enseignement supérieur vainqueur.

Pour retrouver la campagne EQU’ALL sur Instagram et Facebook : @Equall_rs